Observatoire Scientifique du Crime et de la Justice

Observer dans la durée le crime et l’insécurité
Sérialiser et analyser les statistiques du parquet

 

 

 

Objectif : Sérialiser les principales mesures du domaine pénal sur des périodes aussi longues que possible pour :

L’Observatoire scientifique du crime et de la justice (OSCJ) met en ligne les résultats de travaux de recherche réalisés à partir d’enquêtes en population générale et de mesures du fonctionnement des institutions pénales.

 

Rattachement : L’OSCJ est mis en œuvre par le Centre de recherches sociologiques sur le droit et les institutions pénales (CESDIP – CNRS, UVSQ, UCP, MJ).

Il a été créé dans le cadre d’un projet de métrologie pénale développé par le CESDIP avec ses partenaires, le laboratoire Professions, Institutions et Temporalités (Printemps – CNRS, UVSQ) et le Laboratoire de sociologie quantitative (LSQ – CREST, GENES), dans le cadre d’un programme de recherche Interactions entre sciences, innovation et société (ISIS) de Paris Saclay.

This work was supported by the « ISIS » project funded by the IDEX Paris-Saclay, ANR-11-IDEX-0003-02.

 

Responsables : Philippe Robert (DR-CNRS), Renée Zauberman (DR-CNRS) et Antoine Jardin (IR-CNRS).

 

Volets : L’OSCJ comprend actuellement deux volets :


Liens

Données et publications
Laboratoires de recherche
Chercheurs
Organismes producteurs de données
Établissements publics scientifiques et techniques (EPST)

Equipe de recherche

Philippe ROBERT, directeur de recherches émérite au CNRS (CESDIP)

 

Renée ZAUBERMAN, directrice de recherches au CNRS (CESDIP)

 

Antoine JARDIN, ingénieur de recherches au CNRS (CESDIP)

 

Sophie PEAUCELLIER, ingénieure de recherches (CESDIP)

 

Fadoua JOUWAHRI, ingénieure de recherches (CESDIP)

 

Julien NOBLE, postdoctorant (CESDIP)

Flux RSS

Délinquance, justice et autres questions de société


  • L’évolution des peines d’emprisonnement de 2004 à 2016
    Entre 2004 et 2016, le nombre de condamnations prononcées à l’encontre de personnes majeures pour délit a augmenté de 17 %. Pour faire face à cette augmentation, des filières de poursuite simplifiées ont été créées : l’ordonnance pénale et la comparution sur reconnaissance p...

  • La comparution sur reconnaissance préalable de culpabilité, une procédure de plus en plus utilisée
    La comparution sur reconnaissance préalable de culpabilité (CRPC) tient, depuis sa création en 2004, une part croissante dans la réponse pénale. Elle concerne en 2016 environ 75 000 condamnés, représente 13 % des décisions correctionnelles de condamnation et un quart de celles issues de ...

  • Politique migratoire : docteur Emmanuel et mister Macron
    Il y a un peu plus d’un an, le candidat Macron avait marqué les esprits en rendant un hommage appuyé à la généreuse politique d’accueil des migrants mise en œuvre par la chancelière Merkel. Mais sitôt parvenu au pouvoir, le Président s’est résolu à tourner le dos, quoi qu’il s...

  • A Nice, la ville teste un système d'appel d'urgence qui contourne l'Etat
    Lors de sa présentation à la presse, le maire LR de Nice Christian Estrosi, peinait à cacher son enthousiasme. Ce lundi, la ville de Nice teste une application développée en Israël par la start-up de l’ancien Premier ministre Ehud Barak. « Reporty », qualifiée de « révolut...

  • À quoi sert le contrôle des chômeurs ?
    Il faut intégrer dans les débats sur le contrôle des chômeurs, les effets induits par les manières de mesurer et évaluer la recherche d’emploi. Cela conduit à interroger l’évidence selon laquelle ce sont les moins actifs et les moins méritants qui sont sanctionnés. Car les contrôl...