Observatoire Scientifique du Crime et de la Justice

Observer dans la durée le crime et l’insécurité
Sérialiser et analyser les statistiques du parquet

 

 

 

Objectif : Sérialiser les principales mesures du domaine pénal sur des périodes aussi longues que possible pour :

L’Observatoire scientifique du crime et de la justice (OSCJ) met en ligne les résultats de travaux de recherche réalisés à partir d’enquêtes en population générale et de mesures du fonctionnement des institutions pénales.

 

Rattachement : L’OSCJ est mis en œuvre par le Centre de recherches sociologiques sur le droit et les institutions pénales (CESDIP – CNRS, UVSQ, UCP, MJ).

Il a été créé dans le cadre d’un projet de métrologie pénale développé par le CESDIP avec ses partenaires, le laboratoire Professions, Institutions et Temporalités (Printemps – CNRS, UVSQ) et le Laboratoire de sociologie quantitative (LSQ – CREST, GENES), dans le cadre d’un programme de recherche Interactions entre sciences, innovation et société (ISIS) de Paris Saclay.

This work was supported by the « ISIS » project funded by the IDEX Paris-Saclay, ANR-11-IDEX-0003-02.

 

Responsables : Philippe Robert (DR-CNRS), Renée Zauberman (DR-CNRS) et Antoine Jardin (IR-CNRS).

 

Volets : L’OSCJ comprend actuellement deux volets :


Liens

Données et publications
Laboratoires de recherche
Chercheurs
Organismes producteurs de données
Établissements publics scientifiques et techniques (EPST)

Equipe de recherche

Philippe ROBERT, directeur de recherches émérite au CNRS (CESDIP)

 

Renée ZAUBERMAN, directrice de recherches au CNRS (CESDIP)

 

Antoine JARDIN, ingénieur de recherches au CNRS (CESDIP)

 

Sophie PEAUCELLIER, ingénieure de recherches (CESDIP)

 

Fadoua JOUWAHRI, ingénieure de recherches (CESDIP)

 

Julien NOBLE, postdoctorant (CESDIP)

Flux RSS

Délinquance, justice et autres questions de société


  • Le brouillage des frontières entre intérêts publics et privés
    Au terme d’une trentaine d’années de transformations des modes d’actions de l’État, notamment en relation avec la régulation de l’économie, du marché, la frontière, cette relation entre le public et le secteur économique s’est considérablement brouillée. On pourrait peut-êt...

  • La Police de sécurité du quotidien : nouvelle recette ou plat réchauffé ?
    Héritière d’une police de proximité décriée et supprimée en 2003, la police de sécurité du quotidien voulue par Emmanuel Macron réussira-t-elle à combler le fossé croissant qui sépare la police de la population ? Saura-t-elle répondre à la demande de proximité exprimée dep...

  • A Fos-sur-Mer, la pollution industrielle contamine aussi les aliments
    Voisins d’une des plus grandes zones industrialo-portuaire (ZIP) d’Europe, les quelque 100 000 habitants du golfe de Fos savent depuis longtemps que l’air qu’ils respirent n’est pas le plus pur de France. Mais ils ne se doutent pas encore que la viande, les œufs ou les moules qu’ils...

  • La catastrophe invisible. Histoire sociale de l'héroïne (France, 1950-2000)
    L’ambition de ce livre est de donner de la profondeur historique à la catastrophe sanitaire et sociale que fut l’héroïne, à sa répression, aux dynamiques et cycles de sa consommation et de son trafic. Il raconte cette histoire dans ses multiples dimensions, sociale et économique, cultu...

  • L'« affaire Mennel », islamophobie ordinaire et extrême droite musulmane
    Un samedi soir à la télévision française, une jeune femme s’avance et chante un magnifique Hallelujah. Les réseaux d’extrême droite s’activent : elle porte un turban. Les réseaux intégristes musulmans s’emballent : elle a le turban trop court. Les réseaux laïcards s...